Qui a dit que les plantes étaient immobiles ?

BB geranium parti red

Parfois, il reste le nom alors que la plante est partie. Qu’importe. Son nom, c’est sa trace, son souvenir, c’est encore mieux qu’une photo. Une photo c’est une seule plante, un nom évoque toutes celles qui portent le même nom.

Ici, sur cet angle de trottoir, il y a deux ans, il y avait du paturin. La peinture était solide, le nom est encore net, mais la plante n’est plus là.

Cette année, sur le même emplacement, un magnifique géranium à feuilles molles (il a fallu l’inventer ce nom là !) offrait à nos regard ses petites fleurs roses.

Le géranium est parti. Mais je me souviens de lui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s