Dans l’herboristerie de grand-mère

Les plantes médicinales c’est quoi ? C’est la poésie des tiroirs.
Ce sont les mêmes plantes qui soignent et qui parfument, qui calment et qui colorent…
Lorsqu’il a envie de savoir, le client demande et c’est avec plaisir qu’on ouvre les tiroirs les uns après les autres juste pour lui montrer…, lui montrer des fleurs, des feuilles, des tiges, des racines, des semences dont chacune a sa couleur, sa texture, son odeur : le vert sombre et bleuté de l’aspérule dont la délicate feuille séchée bruisse contre ma main en laissant s’échapper une odeur de foin ; la transparence jaune du tilleul, la vivacité éclatante jaune orangé des fleurs de souci,…

Il y a ici de quoi se soigner, de quoi se laver les cheveux (je me souviens de la mode du bois de panama puis de l’arrivée du ghassoul), de quoi épicer ses plats avec des mélanges faits au magasin (je les réduisais en poudre dans un moulin à café – les poudres d’épices étaient fraîches !), de quoi faire des teintures, de quoi faire des caillebottes (vous connaissez la recette du lait pris avec la chardonette que l’on mangeait au dessert ?),…
Une tisane pour le soir au goût facile et dont l’odeur plaira à tous, c’est la verveine !
Une tisane au goût fleuri mais presque transparent, au parfum de lumière, c’est le tilleul !
Une tisane qui “décoiffe”, notre mélange « longue vie » aux parfums exotiques !

C’est une magie de mots : du plus savant, le nom latin, aux plus « populaires ». Et il y en a des noms populaires ! Chaque région a nommé la plante, comme on nomme un enfant, lui attribuant un nom imagé et évocateur, un nom qui ressemble à la plante, comme si la plante avait commencé par se nommer elle même !
Le cierge de notre dame, la bourse à pasteur, la monnaie du pape, l’amour en cage, l’herbe à robert, la ballote puante,…

Tout mélangé et tout mêlé, la vie, la maladie, les petits et les grands plaisirs !
de quoi épicer la vie et y reprendre goût un peu plus loin que la maladie

« Mais dites-moi, est-ce que tout peut se soigner par les plantes médicinales ? Comment soigner nos maux, nos doutes, nos aveuglements, nos croyances ? Est-ce que les simples et leurs couleurs, leurs odeurs leurs principes actifs et leurs noms soignent ?
Je ne sais pas.
Ce que je sais, c’est que lorsque je rencontre des gens qui ont connu l’herboristerie, ils en parlent tous avec un sourire aux lèvres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s