Le nom des choses

Camus écrit : « Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde ». J’écris sur le sol le nom des adventices. C’est « Belles de Bitume ». C’est l’hiver. Peu à peu la plante disparait et la trace de son nom aussi. Peu à peu. Parfois ce n’est pas au même rythme. Les mots sont simples. Beaux. Ils sont notre participation au monde. Et que fait-on de nous autres, pauvres rêveurs plein d’espérance ? Nos publicités me déchirent la vue dès que je sors de chez moi. Des mots superbes comme vérité et vie sont absorbés par une entité supérieure qui assure : « la vie, la vraie c’est à Auchan », et l’on sort du parking de l’hypermarché qui prétend être « aux champs » pour retourner à sa fausse existence ! « Le pays où la vie est moins cher » c’est au Leclerc, et l’on sort du « pays Leclerc » duquel tous les pays, de la Chine eu Brésil ce ne sont plus que des provinces ! Le sens des mots nous est dérobé. Si un jour, parce que les pêches n’ont plus de goût, le nom des pêches perdait lui-même sa saveur, et si un jour, parce que les herbes folles sont arrachées, nous oublions jusqu’à leur existence… Conservons nos mots, ne nous les laissons pas prendre, …Il ne faudrait pas que les feuilles (et toute autre chose) en viennent à disparaître en même temps que le nom qui les désigne…

PHOTOS de © Frédérique Soulard. Écriture du mot érigéron par Claire Hourlier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s