L’ère moderne

EXTRAIT
« La nouvelle ère, l’ère moderne sera celle de L’HOMME IMPATIENT. Et toute inaptitude à l’impatience sera la marque d’une tare. Dans le vieux monde les choses arrivaient à temps, dans le nouveau monde elles arriveront l’heure. Seront des hommes réels tous ceux qui seront ponctuels dans le même temps présent. Tous les autres seront des hommes imaginaires, peuplade, protonation, ethnies, enclave dans l’humanité. ».
Kossi Efoui – Roman « Cantique de l’acacia ».

Je me souviens que l’on disait : « à bientôt », maintenant, on me dit « à très vite »… et ça me stresse !
Histoire : J’étais en voiture sur un boulevard, dans mon rétroviseur un scooter montait à vive allure. Je roule lentement afin de le laisser me doubler soit par la gauche soit par la droite. Inutile de se presser d’autant que le feu là haut est au rouge. À l’instant où l’homme me double, il hurle par ma vitre : « la vitesse c’est 50 pas 30 ! ». Waouf ! Il est arrêté au feu plus haut (bien sûr). Arrivée à sa hauteur je lui dirai simplement que j’étais lente afin qu’il me double plus aisément. Mais déjà, il redémarre, coupe la route par l’autre côté, se gare sur le trottoir. Trop loin pour que je lui parle d’humain à humain plutôt que d’empressement à… quoi d’ailleurs… qu’étais-je pour lui ?

Photo : le temps qu’il faut pour que ça pousse… Le temps qu’il faut pour observer les plantes. Le temps qu’il faut pour apprendre leur nom. Le temps qu’il faut pour inscrire leur nom… le temps…

BAL Boîte à lettres

Sur toutes les boites à lettres en bas à droite sur le côté il y a la DATE de naissance de la dite boîte qui fut fabriquée à NANTES. Dans votre quartier, votre ville, en voyage, observez les bien. Certaines sont nées la même année que vous. Elles sont, par cette date reliées à l’histoire de chacun et à l’histoire du monde. Elles disparaissent rapidement : la poste les supprime. Je les observe depuis 25 ans. Je les photographie depuis dix ans ! J’en ai une belle collection.

BAL Boites à lettres26 février 2015 

Ces photos c’est mon amie Véronique qui les a prises à Sorloc, Mesquer. La boite à lettres date de 1956.
EN 1956, L’hiver est particulièrement rude dans le sud de la France, on mesure des températures allant jusqu’à −30 °C. Seul un tiers des oliviers survivront ; la plupart des moulins à huile ferment. C’est la première photo de cette page face book BAL Boites à Lettres et c’est l’année de ma naissance.

J’ai ouvert il y a 6 ans la page FB : « BAL Boites à lettres ». Allez y faire un tour ! Si vous voulez participer… observez, prenez vos photos … et après nous les publierons !

Il faut de tout pour faire un monde…

Il faut de tout pour faire un monde. Des botanistes, des botaneuses, des poètes, des pucerons dans les fèves et des papous dans la tête !Il faut de tout pour faire un monde. Des herbes folles et des gens qui les nomment, des herbes cultivées et des jardiniers qui les sèment, des mots déposés sur des feuilles qui volent au vent d’automne et qui doucement se posent au pieds des enfants émerveillés et de leurs parents étonnés qui le soir leur liront une histoire de feuilles au vent.Il nous faut raconter que l’homme est relié à la nature et pour cela nous avons besoins des gens qui racontent, des associations qui organisent ce travail de terrain, des universitaires dans la recherche, et des sous… Oui, des sous pour ce temps passé. Je ne sais pas si les banques s’intéressent à nous. Pourtant, nous aimerions ré-enchanter le monde et même ré-enchanter les banquiers… en chantant et en contant librement ! PHOTO 2 : Pissenlit. PHOTO 1 : Pariétaire et son nom, bitume et pisse de chien…. Il faut de tout !

LA BEAUTÉ

LA BEAUTÉ : C’est quand, c’est où ? Bien sûr il y a les visions du cosmos et les aurores boréales, bien sûr il y a le beauté d’un ballet et celle d’une symphonie, bien sûr il y a des pyramides et des grands secrets dans le monde… Mais il suffit aussi de s’incliner sur le trottoir de sa rue à l’angle du bitume et du béton. On raconte parfois que cette beauté là mériterait à défaut de traitement phytosanitaire d’être passée par les flammes car cela ferait sale ou négligé ! Quelle drôle d’idée !Photo : Sous mes fenêtres. Photos et inscriptions par mes soins. Plantes venues seules – sauf le calendula je crois – .La nature ne nous a pas attendus pour s’inventer belle.

Peut être une image de plein air