La botanique

Texte en lot de consolation pour tous ceux qui se disent désolés de ne pas retenir le nom des plantes alors qu’ils aimeraient bien être « comme » des « vrais » botanistes ! Je crois que la botanique est pour les botanistes, et que si vous-même oubliez systématiquement le nom des plantes, c’est que vous avez autre chose à vivre, à faire, à apprendre à partager… Chacun sa mission !Connaître le nom des plantes « dans l’ordre », les étiqueter ou écrire leur nom sur le sol de façon méthodique est une pédagogie du trottoir (pour reprendre le titre d’une BD de Boucq) et ce n’est pas la poétique du trottoir de Belles de bitume : La poétique du trottoir révèle le bitume qui devient le lieu où se rebellent les plantes et où se révèle leur nom, un trottoir affectif comme un tableau noir d’écolier dont nous prenons conscience qu’il est notre propriété de piétons de citoyens et de citadins. La rue est à nous. On marche chez nous, on marche sur notre planète ! Nous prenons possession de notre espace public parce que le public c’est nous. Et nous aimons nos pas, nos trottoirs, les plantes et leurs noms ainsi que ceux avec qui nous les partageons.
Cette triangulaire entre le nom, les plantes, et les gens, c’est ça qui me plait. La poésie, la rébellion, la beauté, le lien.
Le nom des plantes est un mystère. Continuez, continuons à chercher, apprendre, et malgré les échecs appliquons nous encore, et dites vous que, si vous n’avez pas l’esprit botaniste, c’est que vous vous déployez ailleurs, et justement dans cet espace vide où le nom vous échappe !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s