Il faut de tout pour faire un monde…

Il faut de tout pour faire un monde. Des botanistes, des botaneuses, des poètes, des pucerons dans les fèves et des papous dans la tête !Il faut de tout pour faire un monde. Des herbes folles et des gens qui les nomment, des herbes cultivées et des jardiniers qui les sèment, des mots déposés sur des feuilles qui volent au vent d’automne et qui doucement se posent au pieds des enfants émerveillés et de leurs parents étonnés qui le soir leur liront une histoire de feuilles au vent.Il nous faut raconter que l’homme est relié à la nature et pour cela nous avons besoins des gens qui racontent, des associations qui organisent ce travail de terrain, des universitaires dans la recherche, et des sous… Oui, des sous pour ce temps passé. Je ne sais pas si les banques s’intéressent à nous. Pourtant, nous aimerions ré-enchanter le monde et même ré-enchanter les banquiers… en chantant et en contant librement ! PHOTO 2 : Pissenlit. PHOTO 1 : Pariétaire et son nom, bitume et pisse de chien…. Il faut de tout !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s